AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxim L. Williams

avatar

◮ messages : 64
◮ date d'inscription : 25/07/2011
◮ date de naissance : 09/09/1990

MessageSujet: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   Mer 2 Nov - 9:35


«C'est pas vrai. C'EST PAS VRAI ! » Et me voilà, pestiférant tout seul contre mes voisins, encore une fois. Ma vie, c'était une simple et belle routine. Je savais que dès le matin j'entendrais les voisins du bas s'embrouiller pour une tasse de café, et que le soir, c'était ceux du haut qui souhaitait partager plus que ce qu'il suffirait. J'étais là, assis sur mon petit canapé, en train de regarder ma feuille qui ne se noircissait pas , car, bien sûr, aucunes des conditions n'étaient réunies. J'avais une nouvelle à écrire sur un sujet souhaité. Je ne savais pas vraiment. J'hésitais entre un jeune homme apprenait la psychologie des hommes - tourné plutôt vers le dépit de la vie - ou bien un jeune homme grandissant à l'époque du Contrat Social de Rousseau - concernant plus la culture et les responsabilités humaines. Vous me diriez « Totalement pourrie comme sujet » et bien moi, ça me passionnait. J'étais étudiant en littérature américaine et internationale, mon rêve était d'écrire des livres, et je me complaisait dans ce que je faisais et étudiais. Et il y avait aussi du travail à fournir. Mais là, c'était juste impossible je ne pondrais rien ce matin. Après un réveil caféiné, une douche energique, quelques pompes et un pasage devant la photo de ma soeur défunte et moi, j'avais choisis l'option bibliothèque. Je savais que j'arriverais bien à faire quelque chose là-bas, et puis j'aurais les bouquins des intéressés avec moi. J'avais décidé de marche,r je n'habitait pas très loin. Il n'y avait quasi personne dans les rues, il était 9h du matin, les gens roupillaient, ou bien travaillaient. Certaines même étaient surement en train de mourir à l'heure qu'il était, d'autres de naître. Le cycle de la vie, il n'y en aurait jamais assez d'une chanson dans un dessin animé pour en parler. Le cycle eternel ... Je traversais ensuite l'immense faculté de la fac, croisant quelques étudiants, de tous horizons. Des gens avenants, d'autres moins. Mais, sachant que mon visage était froid en continue, je n'avais rien à redire à ça. Je longeais les couloirs, montis les escaliers et atteignit enfin la bibliothèque. Bien sûr, rien ne se passait comme je le voulais, et il avait fallut que je percute une amie à moi, Elyana. Une fille que j'avais rencontré il y avait quelques temps déjà, une fille qui m'obsédait à certains moments, alors que je ne devrais pas. Je suis en troisième année, elle est plus jeune que moi, je devrais m'arrêter là. Et pourtant... Je souris alors spontanément, me baissant pour ramasser nos affaires. « Désolé, j'ai la tête ailleurs ce matin. Dur réveil. Tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyana Thompson

avatar

◮ humeur : Souriante
◮ localisation : Sydney !
◮ messages : 567
◮ date d'inscription : 03/05/2011

ϟ I JUST WANT TO KNOW YOU
◮ about your relationships :

MessageSujet: Re: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   Mer 2 Nov - 23:05

Maxim and Elyana
«La vie est un grand film, où chacun doit définir son propre rôle... »


J’avais pour habitude de me lever tôt le matin pour faire mon footing. C’était une habitude que je pratiquais depuis au moins cinq ans. Même avant d’être à Sydney, j’aimais aller courir de bon matin avec la fraicheur matinal. D’ailleurs ma colocataire Cam dont je m’entendais super bien ne me comprenait pas. C’est vrai que je connaissais peu de monde qui faisait du sport de bon matin. Mais bon c’était comme ça que je commençais ma journée dans la bonne humeur. Après d’être passé sous la douche, je m’habillais tranquillement. Pensant que j’avais du travail à rattraper, je savais que ce n’était pas dans la chambre que je réussirais à travailler dans le silence. Avec Camille, nous avions l’habitude de parler de tout et de rien, d’aller à la plage et donc aujourd’hui ce n’était pas le but de ma journée. Aujourd’hui, je voulais bosser même si dans mon esprit, je pensais que cela allait être dur de me motiver.

Prenant quelques livres à la main, je filais en douce de la chambre sans faire de bruit avec mes talons pour ne pas réveiller Cam qui dormait profondément. C’était vraiment une sacré dormeuse. Saluant une amie qui passait dans le couloir, je marchais ensuite en direction de la bibliothèque tranquillement. Faut dire que je n’étais pas pressé de me mettre au travail. Ouvrant la grande porte de la bibliothèque, j’étais toujours émerveillé par les lieux. C’était tellement grand et d’un calme si profond. Personne ne faisait un bruit, même personne ne se retournait quand quelqu’un arrivait. C’était un autre monde par ici recouvert de tas de livres qui étaient dispersées dans des centaines d’étagères qui se ressemblaient toutes.
Etant toujours perdue dans mes pensées, en ce moment cela en devenait une habitude, je percutais quelqu’un. Oh la galère pensais-je. M’excusant, je me baissa pour ramasser mes livres, je m’aperçus que cette personne était en fait Maxim, le garçon pour qui mes pensées étaient souvent liées. Répondant à son sourire dont je ne pouvais pas résister, je répondis à sa question :

- « Mmh… je connais ça moi aussi ! Oui ça va et toi ? ça fait longtemps que je ne t’avais pas vu ! »

C’est vrai que cela faisait longtemps. Prenant mes livres qu’il me tendit, je le remerciais et me redressa.

- « Alors toi aussi, tu es venue ici pour étudier ou pour écrire peut être ? » dis-je en souriant.


Dernière édition par Elyana Thompson le Mar 8 Nov - 5:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim L. Williams

avatar

◮ messages : 64
◮ date d'inscription : 25/07/2011
◮ date de naissance : 09/09/1990

MessageSujet: Re: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   Lun 7 Nov - 20:32


J'avais réussi à atteindre l'endroit de mes désirs - une bibliothèque... - sans trop d'encombre, réussissant à survivre à la jungle de la rue. t pourtant, une fois arrivé là-bas il avait fallut que je percute quelqu'un, en pleine face, genre une scène de film. Et pour rajouter un peu de folie dans tout ça, qui était-ce ? Elyana. Punaise, j'avais tout gagner aujourd'hui. Bien sûr que j'étais heureuse de la voir, comme d'habitude, cette fille je l'avais presque dans la peau. Mais , pas ici. Dans un restaurant oui, dans un endroit clos et assez étroit oui. Pas dans une bibliothèque où le travail nous attendait. On s'était baissé ensemble, ramassant nos bouquins, portable et d'autres, et nous avions réussi à ne pas nous cogner, et ça, c'était déjà un bon point, maladroit comme j'étais. Je m'étais donc excusé, expliquant rapidement à quel point mon réveil avait été pourri. « Mmh… je connais ça moi aussi ! Oui ça va et toi ? ça fait longtemps que je ne t’avais pas vu ! » Ah, nous étions deux à avoir une énergie d'enfer aujourd'hui ? Pourtant, je savais qu'elle avait sûrement du courir ce matin, comme d'habitude. Cette fille avait besoin d'évacuer dès le matin, imaginez la pile électrique que c'était si elle ne le faisait pas. J'étais tout le contraire. Calme, la force tranquille. Violent à certains moment, mais posé tout le reste. Peut-être la raison pour laquelle elle m'attire, j'ai toujours été attiré par la différence. Je lui sourit alors un court instant avant qu'elle ne reprenne la parole « Alors toi aussi, tu es venue ici pour étudier ou pour écrire peut être ? » . J'observais les gens autour et la prit par le bras pour l'amener avec moi vers une table un peu isolé, mais pas trop loin de là où je savais que je me servirais souvent ce matin. « Alors un peu des deux, j'dois écrire une dissert en littérature internationale. Rien de bien compliqué , même si je sèche en ce moment niveau écriture personnelle. » En ce moment, j'écrivais les souvenirs que j'avais avec ma soeur, et je ne sais pas pourquoi, mais, à quelques pages d'arriver à l'âge de sa mort, plus rien ne pouvait sortir de ma plume. Le temps panse les plaies n'est-ce pas ? Connerie. Moi , je suis entier, le temps m'aidera en rien, si j'ai envie de pleurer toute une nuit en pensant à elle, je le fais. Je m'installa ensuite en posant mon petit bordel. Je la fixai alors, qu'est-ce qu'elle était sublime. Je devrais arrêter un jour, surtout qu'elle fait tout pour me laisser à une certaine distance de sa vie. Elle se protège elle aussi ? « Et toi, t'es là pour quoi ? Me dis pas que ton footing t'a amené ici, je n'te croirais pas. Ou sinon, je sais. Tu m'as suivi... Avoue le. » Je me mis alors à rire, même si c'était pas trop le lieu pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyana Thompson

avatar

◮ humeur : Souriante
◮ localisation : Sydney !
◮ messages : 567
◮ date d'inscription : 03/05/2011

ϟ I JUST WANT TO KNOW YOU
◮ about your relationships :

MessageSujet: Re: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   Mer 9 Nov - 4:39

Maxim and Elyana
«La vie est un grand film, où chacun doit définir son propre rôle... »


Franchement, je n’aurais jamais cru que je serais en compagnie de Maxim aujourd’hui. J’étais contente de le voir. Je l’apercevais quelque fois dans les couloirs mais jamais plus de temps. Il faut dire qu’il était surement beaucoup occupé et puis avoir un appartement à l’extérieur de l’université rendait nos rencontres encore plus difficiles. Prenant dans mes bras les choses que j’avais fait tombé par terre quand nous nous étions rentrés dedans, je lui souriais. Tout de suite après, il me tirait par le bras pour m’amener vers une table légèrement éloignée des autres. C’était surement ici qu’il avait l’habitude de venir. C’est sur que là il était tranquille. A ce moment là, je n’avais plus du tout envie d’étudier mais plutôt bavarder avec lui sur des sujets divertissants, de tout et de rien en fait. Je voulais juste passer un bon moment avec lui. De profiter de sa présence. Depuis notre rencontre, j’avais été attiré automatiquement vers lui comme un aimant.
M’asseyant en face de lui, je l’écoutais parler :

« Alors un peu des deux, j'dois écrire une dissert en littérature internationale. Rien de bien compliqué , même si je sèche en ce moment niveau écriture personnelle. »


Oulaaaa une dissertation !! Je fis une légère grimace en voyant que Maxim avait l’air de galérer au niveau de l’écriture. Lui souriant tendrement, je répondis pour l’encourager : « Allez t’inquiètes pas, je suis sûre que l’inspiration reviendra vite ! » Je ne savais pas vraiment comment réagir avec lui … rester distante avec lui ou me lancer réellement … Enfin en tout cas ce que je savais c’était que je l’apprécie plus qu’il ne l’aurait fallu peut être ! Entendant sa voix, je le regardais dans les yeux quand il me dit : « Et toi, t'es là pour quoi ? Me dis pas que ton footing t'a amené ici, je n'te croirais pas. Ou sinon, je sais. Tu m'as suivi... Avoue le. » avec un éclat de rire.
Rigolant avec lui amusé par la fin de sa réponse, je répondis avec un sourire aux lèvres : « La bibliothèque c’est vrai que ce n’est pas vraiment mon endroit favori. Je préfère courir ! Mais bon, j’avoue qu’aujourd’hui j’ai bien fait de venir ! Je suis en bonne compagnie. » Souriante, je posais mes livres sur la table sans pour autant ayant envie de les ouvrir. Je préférais largement photographier. J’essayais de ne pas parler trop fort car la bibliothèque avant tout était un lieu calme où les gens venaient étudier tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim L. Williams

avatar

◮ messages : 64
◮ date d'inscription : 25/07/2011
◮ date de naissance : 09/09/1990

MessageSujet: Re: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   Mer 4 Jan - 21:54


Et bien. J'étais venu ici pour étudier, et voilà que je savais d'avance que ma feuille resterais blanche. La seule solution, lui dire que je voulais travailler et donc lui demander de partir. Mais j'en avais pas envie du tout, et en plus c'était pas du tout classe de faire ça. Pas grave, je passerais une nuit blanche à chercher mon plan, ou plutôt un semblant d'idée. Assis sur une table près d'une fenêtre donnant sur l'immense parc du campus, je me perdis le temps de quelques secondes à contempler l'extérieur, avant de reporter mon attention sur Ely. « Allez t’inquiètes pas, je suis sûre que l’inspiration reviendra vite ! », me dit-elle avec une certaine assurance. J'espéras bien que je retrouverais rapidement mon talent inné et directement hérité de ma mère. Ma Plume, c'était comme mon Arme, et vous savez, le Poids des mots est parfois plus conséquent que les actes eux-même. Bon, avec moi, c'était souvent les deux, y'avait rarement de demi mesure. « Ah, j'espère bien, c'est pas le moment de me lâcher. Merci ... A ta grimace je vois que tu n'aimes pas trop ça, j'abandonne donc l'idée de te demander ce que tu penses du Contrat Social... » J'esquissai un léger sourire avant de fermer mon bloc note. Je suis faible, je n'suis qu'un homme. Avec un peu d'humour, fidèle à moi-même, j'essayais de savoir la raison de sa présence ici. Etrangement, et surement ça tenait du jugement, je ne la voyais pas être ce genre de femme qui avait la tête dans les bouquins, mais plutôt le genre de filles à s'éclater, être à la fac pour une seule et unique chose : les sororités. Les fêtes. Les gobelets rouges et bleus. Jugement de valeur. Je sais c'est pas bien, mais comme elle ne me parle pas souvent, je ne peux qu'imaginer, et donc poser sur la table de fausses suppositions, ou alors des pas vérifiées. « La bibliothèque c’est vrai que ce n’est pas vraiment mon endroit favori. Je préfère courir ! Mais bon, j’avoue qu’aujourd’hui j’ai bien fait de venir ! Je suis en bonne compagnie. » Je croisa alors son regard, laissant mes fossettes dévoiler trop de choses de moi-même. « Pour avoir de la chance, tu en as. » Faux modeste. Je rajouta ensuite , sur un ton plus sérieux « Bon ok, on est deux. Tu aimes courir ? C'est bien. Enfin, c'est rare je veux dire... On est tous sportifs au lycée, mais de là à continuer à la fac... Du moins, vous les filles, vous avez pas beaucoup de mental... Vous pensez que les études , la fête, les loisirs et le sport ne peuvent s'accorder correctement. Et pourtant... » J'haussais les épaules, levant mes deux mains en signe d'affirmation et d'insistance, avant bien sûr de rire. Encore une fois, quand j'étais nerveux je passais tout sous la forme humoristique. Et là, j'étais mal à l'aise, oui, je l'avoue. Mais c'est elle et son visage, et surtout sa façon de me regarder ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coeur des livres. │ Elyana & Maxim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» Quand mon coeur est aquarelle..
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Coeur fléché...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW ROAD :: L’UNIVERSITÉ :: Bâtiment B :: Bibliothèque-
Sauter vers: